Avec un t-shirt

Que faire avec des t-shirts beaucoup portés et usés… à moins de les remettre à une entreprise sociale, on peut tout à fait les transformer pour que la matière devienne encore un autre vêtement !

Il y a beaucoup de créations actuellement avec des t-shirt 😉

Celui-ci est de la marque Threadless et j’en ai fait une robe d’été confortable, dont l’entier de la matière a été utilisé : les manches sont en haut devant et derrière et le col sert de tunnel pour l’élastique. Ne restait plus qu’à ajouter des bretelles !!

Publicités

Ce n’est pas qu’une chemise

« Au mois de mai, fait ce qu’il te plaît » disaient les anciens… qui savaient beaucoup de chose en regardant le ciel et les changements de température… une expérience qui se transmettait de génération en génération. Je me demande ce qu’on va transmettre, nous, et si en 2050, on citera toujours ces dictons !

A la seule évocation du printemps, j’ai des souvenirs forts plein la tête… l’euphorie à retrouver les habits légers entreposés à la cave durant l’hiver, l’odeur de la terre et de l’herbe fraîchement coupée, le bruit du ruisseau, la douceur de l’air ! Et mon plus grand bonheur, marcher pieds nus…

Pour les semaines à venir j’ai donc beaucoup d’espoir, entre autre de pouvoir revêtir mes nouvelles créations issues de vieilles chemises. Elles donnent une allure plutôt classique avec un brin d’originalité. Assez simple à réaliser, sans patron. Et puis avec les manches… on peut faire autre chose 😉

De grands créateurs/petits créateurs sont à fond dans le recycl’wear, ça vaut la peine de jeter un œil à leur concept, c’est intéressant ! Pour ne citer que ceux-ci :

-> à Berlin, upcycling-fashion.de
-> à Tallinn, reetaus.com
-> à Paris, andreacrews.com
-> en Vendée, lerecyclwear.wix.com/creations
-> à Nantes, re-act.fr
-> en Maine-et-Loire, cheresloques.fr/blog/
-> et le blog green, savethegreen.fr

Et à Lausanne il y’a un dansmacommode.com !

Sacré monde ironique ! Il y en a qui créent du « faux vieux » et d’autres qui créent du « neuf avec du vrai vieux » !!

Le joli porte-monnaie jaune

Image

Parfois, dans le dédale d’un chemin… on tombe sur un objet particulier…

On peut l’ignorer ou bien l’acquérir pour apprendre de lui…

C’est ce qui est arrivé avec cette dentelle plastifiée jaune… plusieurs destins s’offraient à elle… Lesquels ? Pour quelle utilité bien spécifique a-t-elle été créé ? Puisque elle a été laissée dans une brocante, on ne le saura pas.

Le plus beau de tous alors, devenir un joli porte-monnaie jaune (en deux exemplaires uniques déjà) pour continuer à voyager partout avec ta nouvelle partenaire (elle se reconnaîtra)… tu ne pouvais pas tomber mieux pour qu’on te remarque enfin…

Comme des guerriers dans la ville

Après une année à vadrouiller dans les pampas autour de la Terre, quelques semaines de réadaptation ont été nécessaires afin de se sentir bien dans la city et réhabiliter ce qu’il faut de sédentarité pour réélire ses racines « home sweet home ». Ma nouvelle vie ensuite a très vite passé à métro, boulot, dodo.

Oui mais, je n’en démords pas, le meilleur endroit pour observer les gens et s’en inspirer, c’est le métro, peu importe où il roule. En son sein, il transporte l’échantillon suprême de sa société.

A Lausanne, il transporte beaucoup d’étudiants, mais aussi tous les travailleurs dynamiques ou pas, tout frais et pomponnés ou pas dès le petit matin. Comme des guerriers pour affronter la ville…

Marrant d’observer ce qui leur sert de contenant pour tout leur matos. Il semblerait que celui-ci reflète assez bien la personne qui le porte.

Je me suis mise à imaginer mon sac… Celui qui me définirait le mieux. Alors j’ai pris mon jeans noir tout troué qui ma servi de seul pantalon acceptable durant une année, j’ai coupé les jambes, la ceinture, les poches et les ai assemblé avec un simili bleu nuit, agrémenté d’une fleur de lotus, pour rester zen et humble dans la city. Et l’air de dire… non je ne vais pas oublier d’où je viens.

White or black ?

En sortant d’un entretien pour un job il y a quelques semaines, je me suis laissée glisser dans la ville… Lausanne était encore vêtue de blanc, tellement grandiose.

Dans l’angle d’une ruelle pavée, je me suis faite happée par la vitrine d’une bijouterie, pour tomber nez à nez avec non pas, une rivière de diamants… mais un nuage de diamants. Totale exaltation !

nuage

C’est une beauté pure, aussi pure que tous les scintillements de lumière contenus dans ce joli nuage (la photo n’est pas digne de lui). Il s’agit d’un collier en or blanc. Le plus : l’idée d’un concept recto pavé de diamants blancs pour les jours heureux et un verso de diamants noirs pour les jours moins glorieux… tellement dans l’air du temps.

Et plus besoin de répondre raisonnablement « oui » à la légendaire question terrienne « ça va »? Check le nuage.

La créatrice que j’ai rencontrée www.valentyn.ch, ne m’en voudra pas si je traîne ma bobine de temps à autre devant sa vitrine, rue Marterey.

bague nuage

Mais il me fallait un nuage de substitution… et j’ai opté pour la création rapide d’une bague en feutrine, constellée de petites perles. Ca donne. Moins glamour, mais assez charmant. Check.